© Juliet Elena 2017  Tout droits réservés. 

CONTES ANATOMIQUES

Le projet d'écriture des contes anatomique est né durant mes dernières années de formation de Body-Mind Centering®.

L'idée était de créer des outils pédagogiques à destination de parents, enseignants ou animateurs.

Des histoires pouvant servir de bases pour animer des ateliers de découvertes somatiques, de danse ou simplement d'offrir des histoires à partager au moment du couché. 

Beaucoup de ma génération se souviennent des dessins animés " Il était une fois la vie". Je me rappelle avoir été passionné par ces univers où nous étions invités à plonger à l'intérieur du corps en suivant les globules rouges.

Ce premier volume, "Les histoires de l'air" raconte les aventures d' Adèle. 

Valentine sa grande sœur, danseuse et passionnée d'anatomie l’emmène chaque soir dans des récits imaginaires, tissés de souvenirs de voyages au Japon et de plongées proprioceptives.

​​​

Nous suivons donc au fil des jours les cheminements de l''oxygène dans le corps. 

 

 7 chapitres, 7 explorations, 7 étapes

de l'espace autour à la respiration cellulaire.

Dans le premier chapitre il est question de commencer à prendre conscience de son corps. Dans le deuxième,  Adèle, apprend  à tourner son attention à l'intérieur d'elle même.

Ensuite, la plongée commence au troisième chapitre, avec une exploration des poumons, puis nous faisons le tour du cœur au quatrième chapitre. Le cinquième nous emmène  dans l'écoute des pulsations des artères et le sixième chapitre nous fait approcher la respiration cellulaire.

Le dernier chapitre propose de plonger au coeur des cellules et de transformer l'exploration en mouvement.

Ces histoires peuvent être lues à des publics de tous les ages à partir de 7 / 8 ans.

Le prochain volume en cours d'écriture, abordera la résonance entre le phylogenèse et l’ontogenèse. Chaque chapitre évoquera une période de l'évolution du vivant en relation avec les schèmes de mouvements que traversent l'enfant de l’embryogenèse à la marche... Vaste programme !